Tableaux vivant réalisés par TEATRI 35 musiques executées par la   Nuova Orchestra Scarlatti


sur scène  Gaetano Coccia, Francesco O. De Santis, Antonella Parrella

dessin lumière Davide Scognamiglio


soprano Cristina Grifone contreténor Giovanni De Vivo


Nuova Orchestra Scarlatti

premier violon Gianfranco Borrelli


Le son bouge le geste, le geste crée l’image, l’image incarne la musique



Pergolesi  /  Caravaggio

Corelli /  M. Preti, M. Stanzione

Locatelli  /  A. Gentileschi

Purcell  /  G. Reni

Albinoni  /  B. Manfredi, B. Cavallino,  Rubens

Händel  /  Ribera, A. Vaccaro, V. de Boulogne


La marque de Caravage dans la Musique et la Peinture Napolitaine a partir de la première moitié du XVII siècle.


A la fin du Printemps 1606, Caravage s’enfuit de Rome et arrive à Naples. Sa renommée est bien reconnue, en partant de Notre-Dame de la Miséricorde exécutée pour les gouverneurs du Pio Monte, les commandes les plus importantes sont toutes pour lui. Après il peint d’emblée La Flagellation, Notre Mère du Rosaire, Le Martyre de Saint André et La Résurrection du Christ, pour  l’église de Sant’Anna dei Lombardi, malheureusement perdu. Tout cela en l’espace d’une année. En 1607 Caravage est en Sicile et après à Malte. Il rentrera à Naples en 1609 et il y restera, pendant un séjour bref, mais intense, jusqu’aux premiers jours du 1610 ; c’est là qui réalisera le Martyre de Sainte Ursule, peut-être, son dernier chef d’œuvre.

Caravage fait école à Naples, ou bien, représente l’amorce d’une éclatante créativité pour les artistes qui en font partie ; et voilà les chefs-d’œuvre de  Battistiello Caracciolo, Jusepe de Ribera, Massimo Stanzione, Bernardo Cavallino, Mattia Preti, Andrea Vaccaro.

Le travail qu’on vous propose, réalisé par la technique des tableaux vivants, partira de la représentation de certains tableaux du maitre Caravage pour accomplir un voyage entre les « toiles » qui ont rendues unique l’art à Naples dans la première moitié du XVII siècle.



MUSIQUES EXÉCUTÉES

A.Scarlatti Suite pour cordes

Largo, Minuetto, Aria, Finale


F.Durante Concert pour cordes n°4  en mi min.

Adagio, Recherche du IV ton, Largo presto


G.B.Pergolesi

Stabat Mater dolorosa


A.Corelli Concerto Grosso op.6 n.3

Grave e Vivace


P.A.Locatelli Concerto Grosso op.1 n.11 en do min.

Largo


A.Corelli Concerto Grosso op.6 n.7

Vivace, Andante e Vivace


H.Purcell Pavana en sol min. pour cordes


T.Albinoni Concerto pour oboe op.9 n.2 (oboe D. Rinaldi)

Adagio


G.F.Handel Concerto Grosso op.6 n.7

Largo e piano


G.F.Handel tiré du Rinaldo

Lascia ch’io pianga


TABLEAUX REPRÉSENTÉES

Crucifixion de Saint’André (1600)

MICHELANGELO MERISI DA CARAVAGGIO

Huile su toile 239cm X 135cm, Église de Santa Maria del Popolo – Rome


Pitié (1621-25)

MASSIMO STAZIONE

Huile sur toile 130cm X 181cm, Colection Clerici


Il Convito di Assalonne

MATTIA PRETI

Huile sur Toile 202cm X 294cm, Musèe de Capodimonte – Naples


Judith et Holoferne (1612-13)

ARTEMISIA GENTILESCHI

Huile sur toile 158,8cm X 125,5cm, Musée de Capodimonte – Naples


Saint Matthieu et l’Ange (1602)

MICHELANGELO MERISI DA CARAVAGGIO

Huile sur Toile 232cm X 183cm, Église de San Luigi dei Francesi – Cappella Contarelli – Rome


La Mort de Cléopȃtre (1595-98)

GUIDO RENI

Huile sur toile, Pinacothéque Capitoline - Rome


La Madone des Pélerins (1604)

MICHELANGELO MERISI DA CARAVAGGIO

Huile sur toile 260cm X 150cm, Église de Saint Agustin – Chappelle Cavaletti – Rome


Le Chatiment de Cupidon (1605-10)

BARTOLOMEO MANFREDI

Huile sur toile, Art Institute - Chicago


Salomé avec la tête de Saint Jean-Baptiste (1609)

MICHELANGELO MERISI DA CARAVAGGIO

Huile sur toile 116cm X 140cm, Palais Royal - Madrid


Sainte Cécile en extase (1645)

BERNARDO CAVALLINO

Huile sur toile 183cm X 129cm, Musée de Capodimonte – Naples


Samson et Dalila (1609 ca.)

PIETER PAUL RUBENS

Huile sur toile 185cm X 205cm, National Gallery - Londres


Saint Jacques (1632-35)

JUSEPE de RIBERA (attribuzione)

Huile sur toile 125cm X 102cm, Collection Tesorone


La Complainte sur le Christ Mort (1604-1670)

ANDREA VACCARO

Huile sur toile 126cm X 177cm, Salles de la Passion du Christ, Museo Diocesano – Naples


Allégorie d’Italie (1628-29)

VALENTIN de BOULOGNE

Huile sur toile 333cm X 345cm, Collections Barberini – Dépȏt temporaire Istitut Finlandais, Villa Lante- Rome